Née au soleil, affinée chez nous

Collection: Née au soleil, affinée chez nous

Elle apporte du croquant aux salades et aux yaourts, sublime les mueslis et transforme chaque gâteau aux noix en une fête pour les papilles. Que vous la dégustiez seule au goûter ou qu’elle soit la vedette de créations culinaires haut de gamme, notre noix est un véritable aliment passe-partout. Les personnes qui la connaissent peuvent le confirmer : elle n’est pas seulement délicieuse, elle est aussi idéale pour ajouter un jeu de textures et de goûts qui sort de l’ordinaire. Découvrez à quoi cela est dû – après tout, elle en a vu des choses avant de conquérir les cuisines et les cœurs de notre pays.
Image of Anna Moscagiuri
Anna Moscagiuri
08.03.2024
in #Produits
Lesedauer: 4-5 min

Entre déserts et icebergs

Le Chili s’étend en une longue bande sur la côte ouest de l’Amérique du Sud. Son territoire s’étire sur une impressionnante longueur de plus de 3 500 kilomètres, du désert aride du nord jusqu’aux pics glacés du Cap Horn, près du pôle Sud. Ce pays est un trésor naturel unique, façonné par Mère Nature et marqué par une diversité de paysages sans pareil. C’est dans ce décor époustouflant que commence l’histoire de nos cerneaux de noix.

Des régions de culture ensoleillées avec une brise arctique

Pour former leurs fruits de qualité, nos noyers trouvent les conditions parfaites dans le climat méditerranéen qui baigne les régions centrales du Chili. L’ensemble de la zone de culture bénéficie de ce climat particulier, à la fois gâté par le soleil et balayé par un vent frais venu de l’Antarctique grâce au courant de Humboldt. Et il n’y a pas que les noix qui se sentent bien ici : des arbres très anciens, présents depuis 200 ans dans la région de plantation, enrichissent également la biodiversité.

Des plantations pleines de vie

Nos partenaires de culture appliquent habilement le principe de la rotation naturelle des cultures. En d’autres mots : dès que les noyers ont besoin d’une pause pour se régénérer, on fait pousser des prunes, des pêches, des avocats et même des raisins secs. Cette sélection de fruits assure non seulement une récolte abondante, mais tient également compte du principe de biodiversité. Quelques années plus tard, lorsque le temps sera venu de procéder à la prochaine rotation des fruits, les noyers reprendront leur place et pousseront à nouveau pour donner des fruits.

Quand les noix tombent du ciel

La récolte est un événement qui marque le passage des saisons. Lorsque l’automne chilien débute (en mars-avril), un spectacle très rythmé envahit les plantations : les arbres sont secoués par des vibreurs afin que les noix – encore partiellement enveloppées de leurs coques vertes – se détachent des branches. Les noix sont ensuite étalées par terre entre les rangées d’arbres et ramassées à l’aide d’une grande machine aspirante. C’est un travail de coopération entre l’homme, la machine et la nature.

Les noix : cadeaux des géants majestueux

Se tenir à côté d’un noyer et regarder en l’air, c’est très impressionnant. En effet, ces arbres géants peuvent s’élever fièrement à 10 mètres dans le ciel. Ils n’atteignent toutefois pas leur taille impressionnante du jour au lendemain. Un noyer pousse pendant environ sept ans avant de produire suffisamment de noix pour qu’elles puissent être utilisées. Après cela, plus rien ne peut l’arrêter : les arbres les plus productifs peuvent fournir des noix pendant 35 ans ! Alors seulement, ils passent le relais à la génération suivante.

Des racines à la cime

Nos noyers sont bien plus que de gigantesques producteurs de noix. Ils contribuent également de manière inestimable à la biodiversité dans les plantations, en offrant par exemple des abris ombragés, en nourrissant les insectes et en enrichissant le sol autour d’eux. Et lorsque l’arbre arrive au bout de son cycle de vie, il fournit du bois noble, réputé et recherché pour la beauté exceptionnelle de ses nervures. On l’utilise pour créer des boiseries délicates, des meubles élégants et des placages automobiles haut de gamme, en parfaite harmonie avec la nature.

Mais nous apprécions cette plante bien au-delà de son bois. En effet, les coques vertes des noix (appelées brous) sont elles aussi utiles : on les utilise pour préparer un compost riche en nutriments qui servira d’engrais. Ainsi, toutes les substances essentielles qu’elles contiennent retournent à la terre et nourrissent les générations présentes et futures au sein de la plantation. Pas de gaspillage – nous respectons la vie de l’arbre du premier au dernier jour.

De la coque au cœur

Pendant ce temps, on continue à préparer les noix. Un premier contrôle qualité sur place nous renseigne sur le poids, la taille et la qualité des noix fraîches. On passe ensuite au triage, au cours duquel les derniers restes de brou et autres corps étrangers sont éliminés. L’étape suivante consiste à placer les noix dans d’immenses séchoirs dans les 48 heures, où elles sont séchées à l’air chaud. Cela permet de les conserver durablement tout en gardant leur couleur claire et éclatante.

La partie la plus intéressante commence alors ; il est enfin temps d’atteindre le cœur de la noix : le précieux cerneau de noix. Pour cela, il faut casser avec précaution la coque dure, en prenant garde à ne pas endommager les cerneaux. Autrefois, cette étape était réalisée à la main, mais aujourd’hui, elle est assurée par des machines qui travaillent tout en douceur.

Notre garantie pour des noix d’exception

Nous avons des directives claires et des critères de qualité stricts pour nos cerneaux de noix. Cela concerne principalement les trois caractéristiques du cerneau :

  • Taille
  • Couleur
  • Intégrité

Nos spécialistes recherchent des cerneaux de grande taille, d’une couleur claire et éclatante, recouverts d’une membrane intacte. En plus de l’aspect visuel, ceci a aussi un intérêt pour le goût. En effet, la membrane sert de bouclier naturel contre l’oxygène. Si elle est complète, elle préserve et exalte donc les arômes de la noix. Les véritables cerneaux de noix Seeberger sont d’une beauté irréprochable, et présentent très peu de traces d’abrasion ou de cassures. De véritables petites stars parmi les noix !

De la récolte à leur arrivée chez nous à Ulm, nos cerneaux de noix sont soumis à une série de contrôles qualité qui garantissent que seuls les meilleurs d’entre eux nous parviennent. Près de six à huit semaines après la récolte, ils arrivent chez nous dans leurs boîtes de transport à l’abri de l’oxygène. Ils sont alors prêts à révéler toutes leurs saveurs pour bientôt ravir vos papilles.

Magiciens de la qualité à Ulm

Les noix continuent leur voyage entre les murs sacrés de notre siège. Elles sont préparées dans notre laboratoire interne de technologie alimentaire avant l’étape finale. Là où précision et gourmandise se rencontrent, nos noix sont soumises à une nouvelle procédure de contrôle minutieuse. Chaque détail est à nouveau passé au crible : évaluation de la forme et de la couleur, analyse du croquant et du goût, contrôle de la taille, de l’odeur et de la consistance. Puis il reste encore une toute dernière étape à franchir : notre laboratoire d’analyse sensorielle.

Le grand final : quand le contrôle qualité devient un art

Chaque lot de noix a ici l’honneur d’être dégusté par un comité de spécialistes critiques du goût – une scène que seules les meilleures noix peuvent atteindre. Ce n’est qu’une fois que chaque nuance de couleur, chaque arôme et chaque texture ont été appréciés que le lot de noix reçoit le feu vert pour la toute dernière étape. Elles peuvent alors quitter nos locaux, emballées individuellement ou intégrées à de somptueux mélanges de noix, comme notre fameux mendiant de luxe. Ainsi se conclut dignement l’aventure grandiose que chaque noix traverse chez nous.